Uto-le-Chartreux et collier « plaquettes melon »

Me voici de retour, et pour commencer, bienvenue à ceux, courageux, téméraires, curieux ou ….égarés, que la diffusion un peu plus large de ce blog aurait attirés ! L’été ayant été caniculaire par moments, il y a forcément eu ralentissement de la production, la pâte polymère devenant carrément collante par grande chaleur… (et moi j’aime pas qu’on me colle après ;))
Mais l’été, c’est aussi les melons, et plus particulièrement les melons « brodés » et « charentais » qui ont une peau/écorce joliment marquée, idéale pour faire des empreintes sur la pâte polymère. Et puis j’aime assez l’idée d’utiliser un matériau naturel, éphémère, à moindre coût. Les noix vont assez bien aussi, du reste. Rappelons quand même que la polymère est toxique et qu’il est conseillé d’éviter le contact direct avec la partie du melon que vous allez déguster, ensuite, avec du Jambon Serrano et un verre de rosé !!! Bref. Ci-dessous, Utopy le Chartreux (Toto pour les intimes) qui s’est mêlé de la séance photo… et un premier aperçu du collier.

Puis ci-dessous le collier en entier et pour finir, un détail. Composé, donc de plaquettes avec empreintes de melon, puis dessus plaquettes de restes mélangés et recoupés, et aux deux extrémités, vous pouvez encore apercevoir des petites perles rondes brillantes, recouvertes de feuille d’argent craquelée, puis vernies. CLIQUER sur la photo pour la voir en plus grand.


Voilà ! espérons que cette petite évocation estivale vous a plu, il reste encore quelques melon sur le marché si cela vous a fait envie ! Et vos commentaires me feraient un immense plaisir… ainsi que tout échange constructif sur la polymère !

Publicités