Bonbons d’hiver

Je vous présente -vite fait- un essai de « fimo au pastel ».

IMG_7514

J’ai utilisé des pastels tendres Staedtler, dont j’ai râpé un peu sur du fimo blanc, tout simplement ! Puis je replie la pâte sur elle-même et la passe plusieurs fois dans la machine. On voit les marbrures apparaître peu à peu – il faut s’arrêter avant que le tout soit complètement fondu dans le blanc. Je n’ai pas poli ces perles, car garder l’aspect mat permet d’obtenir un côté plus proche de la porcelaine ou de l’argile, je trouve cela sympa.

IMG_7515

Pour casser un peu le côté « bonbon rose » et moderniser le collier, j’ai ajouté deux grosses perles à facettes, cette fois-ci faites en utilisant de l’acrylique argentée, appliquée à cru. Ensuite je donne juste un coup de ponçage sur les arêtes.

IMG_7521

ça vous plaît ?

Publicités

Tutorial tout gratuit tout joli, rien que pour vous !

Après de loooooongues recherches, j’ai fini par produire des perles à facettes que je trouve satisfaisantes. Etant donné que je suis une insatisfaite chronique, une indéfectible idéaliste et une artiste incomprise (non là je m’égare, je le sens…), il est rare que j’arrive à faire ce que je veux, donc j’ai décidé de marquer le coup en publiant un petit tutorial gratuit.

Ces perles peuvent aussi être faites en taillant dans le fimo après cuisson, mais on obtient des facettes plus petites et l’effet est différent.

Je vous montre d’abord le collier fait avec ces perles :

IMG_7479

Puis un gros plan :

IMG_7478

Et maintenant, assez parlé, le tutorial, en 10 leçons !

IMG_7424

IMG_7431

IMG_7432

IMG_7436

IMG_7439

IMG_7440

IMG_7444

IMG_7447

IMG_7453

IMG_7461

Et voilà ! ce tutorial est plutôt débutant, mais il exige un minimum de patience, simplement… pis de toutes façons si vous n’êtes pas patients vous n’aurez pas lu jusque là.

Je suis persuadée que personne ne lit mes trucs jusqu’à la fin, c’est de la parano ou j’ai un peu raison ? Comment ça faut faire plus court… comment ça faut mettre des photos de Toto… bon voilà, pour les fans :

IMG_7500

Je vous montrerai la prochaine fois ce avec quoi il joue, une version améliorée du bracelet corail…

Merci de vos commentaires !

Cratères, corail, et autres précieux mystères

L’avantage des congés passés à la maison, c’est que je peux « plancher » sur certains projets avec plus de continuité.

Je me suis donc lancée dans la réalisation d’un bracelet un peu gothique, un peu mystérieux, un peu inspiré aussi par le travail magique de Sonia Grigorarian, une barcelonaise qui a publié un tutorial assez fascinant sur You Tube :

Mais évidemment cela a donné qqch de tout-à-fait différent, surtout parce qu’elle travaille avec de la translucide et fait des « trous » beaucoup plus grands. Bref, voici donc une photo des textures avant montage, puis du bracelet lui-même. Je précise que j’ai utilisé de la poudre argentée, puis verni l’ensemble (verni mat satiné).

IMG_7399

IMG_7415

Porté, cela donne ainsi :

IMG_7418

Ensuite, j’ai fait la même chose plus ou moins, mais sur une plaque de dégradé, que j’ai doublée pour avoir assez d’épaisseur.

J’adore ce gros bracelet à trous-trous, qui devrait évoquer du corail mais bon…..

IMG_7416

Et les voici les deux tout joliment disposés :

IMG_7414

Je voulais aussi, depuis longtemps, réaliser une boîte un peu chargée, un peu baroque, et là j’ai récupéré la boîte de ma bougie parfumée (boîte en aluminium tout léger, parfait pour cet usage !!), puis je l’ai recouverte d’une texture bosselée, poudres cuivre puis noire, et ensuite j’ai ajouté le reste du décor. Au moins 10 cuissons nécessaires, mais pas de difficulté technique particulière. Cela m’ennuie juste que les photos ne montrent pas bien sa couleur dorée, patinée, chaude. Donc, imaginez-la plus dorée et moins beige 😉

IMG_7410

IMG_7403

Et le détail du dessus :

IMG_7409

Voilà, merci de votre visite, je vais maintenant explorer un peu la technique des perles facettes gravée (perles cuites puis taillées une fois durcies), car je n’ai jamais réussi à obtenir le même résultat que certaines jolies perles vue sur le net, et ça, vous savez quoi ? ça m’inerve, grave ! 😉