Les (petites) créations de…

Très exceptionnellement, je dépose ici juste une réflexion sur la création.

Comme je suis une surfeuse invétérée sur les sites de fimo, de bijouterie en général et de créatrices et créateurs divers, je suis souvent tombée sur des titres de Blogs/Sites/Rubriques, qui commençaient par « les petites créations de … » suivi du prénom ou du pseudo de l’artiste. Ou alors, « mes petites créations ». Faites une recherche sur Google et vous verrez, c’est impressionnant. Une variante est « Le petit atelier de… ».

Je remarque deux choses : il ne s’agit pas de miniatures, certains colliers ont même un volume conséquent, tout comme plein de jolies robes, meubles, ou autres, proposés sous ces rubriques.

Et il s’agit essentiellement de créateurs femmes. Franchement, vous imaginez un peu… « Les Petites créations de Marc » ou « Le petit atelier de Kevin  » ?? hein ??

Je comprends bien la tournure, l’idée qui est derrière, comme lorsqu’on dit « c’est un petit cadeau pour toi » ou « je lui ai juste mis un petit mot ».

Mais si elle m’agace tant, cette tournure, c’est peut-être que j’y vois une sorte de modestie, ou de fausse modestie, qu’on croit souvent devoir arborer, en tant qu’artiste débutant ou amateur, au moment de présenter  ses œuvres : reflétant un manque de confiance, ou d’audace. Du genre, c’est juste un petit truc tout moche que j’ai fait en vitesse… alors que non, on s’investit, on y passe du temps, on crée un blog : dommage alors de ne pas dire en GRAND les choses.

Manque de confiance assez féminin peut-être, qu’on ferait bien de dépasser !?

Je laisse cette petite (oups pardon) réflexion ouverte ici. Vos commentaires sont les bienvenus. Même petits 😉

Coup d’envoi

Coup de pâte, késako ? Coup de folie ? Coup de chaud ?

Non je ne me suis pas reconvertie dans la vente de pâtes fraîches par correspondance !

En fait, c’est simple : un jour, je me promenais au supermarché (non mais elle va pas nous raconter sa vie non plus ??), lorsque soudain mon regard acéré se posa sur un Kit modelage Fimo.

Depuis, je ne suis plus la même : je passe de folles soirées à faire des empreintes de tout ce qui me tombe sous la main, je presse, j’extrude (oui j’extrude, parfaitement !!! avec un extrudeur, même…), bref je m’éclate… et accessoirement, je réalise enfin un vieux rêve : faire moi-même mes perles. Après des années de perlage sympa, je restais un peu frustrée quand même, je sentais l’envie d’aller plus loin.. de réaliser mes perles au lieu de les acheter.

Alors, oui, gros coup de coeur pour l’argile polymère ou « fimo » comme on dit en Suisse, parce que j’ai été bluffée par tout ce que cette matière permet de réaliser, à moindre coup (euh coût, pardon), en y mettant juste de l’énergie (extrudez un peu, pour voir…), de la patience (et j’en ai peu, hélas), de la passion et de l’imagination (je suis meilleure sur ce terrain-là).

Donc, ici je posterai des photos de mes réalisations, des liens vers des sites d’artistes, confirmés ou débutants, que j’admire, et si tout va bien, j’annoncerai peut-être une expo !

Soyez indulgents, tout ceci reste ar-ti-sa-nal, j’ai commencé en janvier et je ne peux consacrer à mes coups de pâte que les soirées et une partie du week-end…

Commentaires, encouragements et critiques bienvenus !

Pour commencer, un collier fait quasiment « par hasard », juste parce que j’avais lu quelque part que les semelles des souliers offraient parfois des possibilités d’empreintes sympa… et justement j’avais des sandales jamais portées pour cause que mes petits petons ne les supportaient pas… et justement ça faisait un bon effet avec un vieux reste de pâte mauve-gris-taupe… alors je trouve que pour un collier fait à base de restes, il rend assez bien, non ?

Oui je sais c’est pas des lunes. Et alors ?