Histoire d’Adélaïde

Depuis fort longtemps, l’envie de faire une petite figurine en pâte polymère dormait dans un coin de mon esprit.

Je suppose que de nombreuses craintes me retenaient : ça va être ridicule, je n’ai jamais pris le moindre cours de modelage, qu’est-ce que je vais en faire, dans quelle position je la mettrais, etc, etc, etc.

Mais voilà, Adélaïde est arrivée ce weekend, d’abord dans le plus simple appareil comme vous le voyez ci-dessous, et chauve par-dessus le marché ! Je l’ai poncée, polie, rectifiée, et coiffée pour finir, tous traitements qu’elle a supporté avec courage, je dois dire…

Avant ponçage.

Avant ponçage.

J’ai ensuite utilisé la technique apprise avec le tuto de Sonya Girodon, pour lui confectionner une sorte d’étole dans laquelle je l’ai enveloppée. Elle pourrait sortir du bain et s’être assise là le temps de sécher, non ?

img_9403

img_9400

img_9406

Au final, je trouve que ce petit elfe (voyez son nez et ses cheveux : rien d’humain… elle a aussi les oreilles pointues, même si on ne les voit pas) apporte une touche de poésie où qu’on le pose. J’ai eu BEAUCOUP de plaisir à le fabriquer !

Détail de l'étole, qui est recto-verso.

Détail de l’étole, qui est recto-verso.

img_9407

Alors certes, j’ai encore bien des progrès à faire en modelage (les pieds et les mains…) mais j’aime le rendu « plâtre » du fimo blanc, et le contraste avec les motifs du tissu. Je précise que j’ai fait exprès de faire la tête un peu plus grosse que dans la réalité, c’est plus expressif.

Sur ce, je vous laisse ! Si qqn a déjà fait des figurines, je serais ravie d’échanger !

Publicités