Envie d’Afrique, et : le vert persévère….

J’adore la polymère mais je trouve que l’on a tout à gagner à la mélanger avec d’autres matériaux.
Là, c’était un peu une gageure d’arriver à faire cohabiter harmonieusement autant de formes différentes, y compris les belles perles africaines en bois d’ébène « losange » et « conique » que je gardais bêtement au fond d’un tiroir !

Donc voici un « gros » et joyeux sautoir, asymétrique comme je les aime, et pour une fois, une photo de la chose portée, avec un pull assorti c’est encore mieux… (et si il était repassé et si j’avais un décolleté vertigineux…)

Et puis, j’ai enfin terminé le « gros collier vert tout rond » que j’avais en tête depuis longtemps…(je l’ai appelé Pois chiche, je trouve que ça fait trop top méga cool et branchouille !) …j’ai constaté que, malgré mon amour du vert, point trop n’en fallait, et je l’ai donc « adouci » avec des perles beiges et blanches, faites au clay gun elles aussi. Et je lui ai ajouté pour plus d’originalité un Bidule Réversible, un côté vert à trous-trous, l’autre blanc à trous-trous…

Polymère, nacre (les rondelles blanches) et corail blanc (les rondelles blanches plus épaisses)

Et je vous mets pour finir un détail de la bête :

Publicités

Coup de clay gun

Il y a quelques semaines, je me suis donc procuré un « extrudeur » – ou « clay gun », si vous préférez parler franglais comme un banquier helvétique (mais qu’est-ce que ça a à voir avec la choucroute, euh…?) Joli petit appareil, mais, il faut le dire, quelque peu néfaste à ma vie sociale… en effet, depuis, j’ai passé des soirées entières à extruder, couper, recomposer des cannes, c’est trèèèès addictif ces petites bêtes là ! En plus, il réclame moult soins et attentions, il faut le démonter, le nettoyer à l’alcool, le remonter, avant de le mettre à faire dodo dans sa petite boîboîte : pire qu’un tamagotchi.

Pour une excellente démonstration de clay-gunage et de cannes faites avec l’embout carré, je n’hésite pas à vous renvoyer à l’article précis et complet publié sur le blog de Vee, qui pour la technique, la précision (et le ponçage ;)) ne craint personne (pour l’inspiration aussi hein, du reste).

M’enfin, je me suis bien amusée et je vous présente ci-dessous, d’abord, le premier collier que j’ai fait avec l’engin susmentionné, un grand sautoir commme je les aime, où l’argile polymère est joliment complétée par de la lave et des agates noires. J’aurais pu imiter la lave et les agates, certes, certes, mais je trouve sympa de mélanger polymère et pierres…

Affreusement difficile à photographier ces longs colliers !

Et je vous mets un détail ici :

J’aime beaucoup la perle ronde genre « graine », voilà un truc-bidule à refaire !

Puis j’ai effectué un retour illico fissa allez hop qu’ça saute (non mais on se calme là !!!) à mes couleurs « froides » habituelles, et j’ai fait plusieurs cannes dans les tons verts, d’abord avec l’embout carré puis avec l’embout triangulaire, que je trouve au moins aussi intéressant que l’embout carré… le résultat fait vraiment « tissu » et ça me plaît bien.

Et z’ensuite, z’ai fait les petites boucles d’oreilles que voici, et j’ai encore en projet un collier court avec les perles de même motif… Affaire à suivre, donc !

Elles sont tellement plus belles en vrai.. servez-vous un peu de votre imagination enfin ;))

Voilà, ce sera tout pour cette fois, il fait chaud, la pâte est molle et moi idem ;))