Une bonne pâte

Je devrais commencer par remercier l’auteur du blog Créa-Diddlinsey, qui a gentiment écrit il y a quelques années un article très complet sur la porcelaine froide Fox. Comme je cherchais une alternative au polymère, pour cause d’allergie, cet article m’a redonné l’espoir de trouver une pâte non toxique pour moi, utilisable pour faire des bijoux colorés, légers et solides. Lisez un peu par ici et vous saurez presque tout sur cette pâte : CréaDiddlinsey.

J’ajouterai que, si l’on veut obtenir un beau blanc, il faut incorporer quelques noisettes de peinture à l’huile à la pâte crue, sinon la couleur reste un peu translucide, comme toutes les couleurs de Porcelaine Fox. Pour ma part, je voulais du blanc et du beau blanc, pour y appliquer du pastel, et continuer le travail commencé avec la polymère et le tutorial de Sonya Girodon. J’avais été triste de tout devoir abandonner pour cause d’allergie, alors que cette technique me plaisait tant !

La pâte, très collante au sortir du paquet, ne le reste pas longtemps, passe volontiers à la MAP, prend bien les empreintes (de manière aussi fine et précise que la polymère), et accepte volontiers les ajouts de pastel. Voilà les premiers résultats :

img_0224

img_0234img_0233

J’aime bien le rendu très doux et naturel, et je trouve qu’en utilisant du pastel noir comme sur le pendentif ci-dessus, on arrive à quelque chose de plus graphique, qui se verra bien et attirera l’œil un fois porté.

Evidemment, je pense déjà à refaire des bagues :

img_0235

Pour finir, ci-dessous en bas à gauche sur la photo, un essai fait avec le blanc sorti de la boîte, non teinté à l’huile blanche : on voit bien l’aspect translucide, sympa mais les couleurs ressortent moins… et encore, là, je l’ai doublé avec du blanc teinté…

img_0227-001

Cette pâte se ponce (pour adoucir les arrêtes), se vernit (pas encore fait les tests de vernis mais je vais utiliser du mat), et il semble possible d’ajouter du cru sur du sec sans problèmes. Elle est plus légère que le polymère, et reste assez souple une fois sèche, donc je pense que pour faire des bracelets fins, ce sera difficile…

Enfin, elle a une consistance un peu « chewing-gum » quand elle est très fraîche, puis après une dizaine de minutes devient un peu plus sèche, et supporte mieux le passage à la MAP. On doit pouvoir tirer un parti intéressant de ces caractéristiques, à suivre….

Voilà, vos COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS 😉 ! Avez-vous déjà essayé cette pâte ?

Publicités