Ors

J’aime l’or pour sa luminosité, sa chaleur, sa magie ensorcelante, j’aime l’or des cadres anciens, des bijoux, des églises.

Un petit séjour merveilleux en Andalousie n’a pas vraiment arrangé les choses… l’or ramené des Amériques orne de très beaux autels baroques (ici l’église de Carmona) :

Or, donc, j’avais depuis longtemps envie de tester la feuille d’or sur porcelaine froide. J’ai découvert qu’il existait de la feuille « imitation or » à un prix abordable et avec un effet visuellement comparable, donc je me suis lancée.

L’opération est assez simple : sur votre surface de porcelaine froide sèche (ou de polymère, carton, papier, bois, métal), vous enduisez d’abord la surface voulue d’une sorte de colle-vernis, le « Japan gold size », un truc qui pue énormément ! Il est mieux de délimiter la surface avec du scotch repositionnable.

Puis vous appliquez délicatement la feuille d’or, et on n’éternue pas à ce moment là, merci. On lisse avec un pinceau.

Ensuite, après quelques heures de séchage, on applique plusieurs couches de substance protectrice, de la « gomme laque », un truc qui pue…. bis. Le résultat est relativement résistant, disons que je ne mettrais pas cela sur un bracelet exposé aux chocs, mais sur un pendentif cela va bien…. A vous d’en juger :

Ce pendentif est en porcelaine froide FAITE MAISON, pastels, acrylique, feuille d’or sur le rectangle du fond et sur l’élément ajouté.

Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Publicités