Faux bois et silkscreen, bracelets manchette

Après bien des efforts, je suis satisfaite de mon faux bois clair. Ci-dessous on voit aussi (dans la partie d’en bas) qu’on arrive à faire un dégradé en porcelaine froide, mais c’est un peu plus approximatif et il reste des zones – ce qui peut être sympa aussi. Les bleus obtenus ici sont de la porcelaine froide colorée à l’huile.

Surtout, je suis RAVIE de constater la souplesse et la résistance de la porcelaine Fox, qui permet de réaliser des bracelets manchettes légers et solides. Si on les fait en pâte polymère, il faut soit mettre un support en métal et c’est lourd, soit faire très épais …et c’est lourd, bis ! ou alors trouver des systèmes de fermeture avec un bouton et un élastique, ce que je n’ai jamais trouvé très beau. Par contre, j’ai dû réaliser le bracelet en une seule pièce, sinon au séchage la courbe ne reste pas bien ronde. Je vous parlerai une autre fois du séchage de la porcelaine froide Fox, car c’est un vaaaaaaaste sujet… .

Donc, je vais en faire plein d’autres : vous êtes prévenu(e)s !

J’ai fait également un essai avec du pastel sur de la Fox blanche, en utilisant un tampon pour la sérigraphie, au motif fin et serré (au départ). Là les couleurs sont volontairement un peu kitsch et douces, esprit printanier…. Il est un peu petit pour moi, je dois encore préciser les dimensions idéales. Un peu plus épais mais cela reste souple et peu s’écarter facile pour l’enfiler.

Et enfin, une petite bague « planche » :

Je vais prochainement m’atteler à trouver une teinte de faux bois plus proche de l’acajou, tout en évitant le trop sombre quand même. A suivre !!!! Merci de vos commentaires, toujours fort appréciés !

Publicités

Une bonne pâte, la suite…

Au programme ce week-end : tenter aussi de faire du faux bois avec de la porcelaine Fox + pastels. J’ai toujours adoré les bijoux où le faux bois se marie à un motif, vieil or, turquoise… et j’étais assez triste de ne pas pouvoir continuer mes faux bois en polymère (voir sur ce même blog ma série de bagues). Or, c’est POSSIBLE ! Yeepie ! J’ai encore une marge de progrès, je voudrais arriver à un bois moins sombre, mais je suis contente quand même et au final, je le trouve presque plus subtil avec cette méthode au pastel qu’avec la méthode traditionnelle que j’utilisais à l’époque avec la polymère. A vous de juger…

Je pars d’une base de porcelaine Fox blanche colorée à la peinture à l’huile brune, puis…. je travaille (vais pas tout vous dire quand même hein !). Le facteur « chance » est important aussi je dois l’avouer. La prochaine fois, je partirai d’une base beige pour faire du bois plus clair.

Enfin, j’ai aussi testé l’application de feuille d’argent sur la pâte, et aucun problème, cela adhère bien et on peut obtenir un joli craquelé (que j’ai ici retravaillé après coup avec du pastel et des raies) :

Et puis, j’ai continué mes essais de silk screen, cette fois-ci avec de l’acrylique noire sur fond pastel, puis sur fond de cire à dorer :

Je suppose que vous n’aurez pas de peine à deviner comment j’ai obtenu l’effet craquelé sur le noir ? Ou bien ?

Pour finir, j’ai monté le pendentif « japonais » avec des jolies breloques (l’anneau est un simple anneau pour les rideaux ! c’est fou ce qu’on trouve dans une mercerie de quartier…). Merci d’excuser la photo peu nette.

Voilà, merci de votre passage et de vos critiques avisées !